Alubat Savoie

Quelles sont les différents types de pose de garde-corps en aluminium ?

ALUBAT-Fabricant-Garde-corps-Chambery

Il est dommage de réduire un garde-corps à une simple barrière de protection. Revêtant un attrait décoratif, il participe à l’embellissement de votre maison. Cet élément doit être solidement fixé pour qu’il puisse remplir correctement son rôle. Vous en saurez plus sur les différentes poses de garde-corps en alu en suivant ce guide.

1. Pourquoi préférer un garde- corps en aluminium plutôt qu'un autre type de garde-corps ?

Un garde-corps en aluminium est aussi élégant qu’un modèle en inox. Il se décline dans de nombreux modèles pour s’adapter à différents styles d’architecture.

La tendance est actuellement au modèle type de style ferronnerie, un indispensable qui séduit pour son apparence vintage. À côté, on retrouve les garde-corps en alu verre sérigraphié qui sont aussi très appréciés. Chics, mais discrets, ils sont un choix judicieux pour valoriser une maison individuelle. Quant au remplissage en acrylique, il s’adresse aux adeptes de style sobre, mais attrayant. On n’oublie pas non plus les barrières à imitation bois qui apportent un cachet aux constructions modernes.

L’autre avantage du garde-corps en alu réside dans le matériau lui-même. L’aluminium est réputé pour sa grande résistance. Il peut supporter les conditions météorologiques les plus extrêmes. Le gel comme les rayons UV ne peuvent pas lui enlever sa splendeur. C’est la raison de privilégier un garde – corps en aluminium pour une habitation située en bord de mer.

Par ailleurs, on n’oublie pas que c’est un matériau parfaitement stable. L’aluminium ne risque pas de se craqueler sous les coups et les poids. En outre, ce matériau 100 % recyclable, donc respectueux de l’environnement, n’émet pas de vapeurs nocives.

Enfin, les produits en alu sont faciles à entretenir. Il existe mille-et-une astuces pour faire briller un garde-corps en alu un peu terni. La plus simple consiste à le nettoyer avec de l’eau savonneuse. Si la structure est assez décrassée, utilisez de la pierre d’argile.

2. Quelles sont les normes d'installation en vigueur des garde-corps ?

La hauteur du garde-corps ne doit pas permettre à un enfant d’escalader ni d’enjamber la structure. Par ailleurs, celle-ci dépend de la largeur du garde-corps lui-même. Par rapport à la résistance à la pression de cet élément, deux normes sont en vigueur depuis 2010. Pour une installation dans les lieux publics, la résistance acceptée est de 100 N/ml. En revanche, elle est réduite à 60 N/ml pour une habitation privée. Notez que les rambardes sur voirie pour piéton sont régis désormais par la norme XP P98-405.

 

La hauteur de chute fait aussi l’objet d’une réglementation stricte. Pour rappel, cette hauteur désigne l’espace entre un point et le sol. Lorsqu’elle fait moins d’un mètre, la norme NF P 01-012 préconise la mise en place d’un élément pouvant faire office d’obstacle en cas de chute. La mise en place d’un garde-corps devient obligatoire quand cette distance dépasse un mètre. Cette obligation s’applique aussi pour un sol en pente dont l’inclinaison est supérieure à 45 degrés.

 

Au niveau du barreaudage, l’écart toléré dépend de la hauteur de fixation du garde – corps en aluminium. Celui-ci doit être de 5 centimètres au maximum si la structure se trouve à moins de 45 centimètres par rapport au sol. En revanche, l’écart maximum autorisé est de 18 centimètres pour une hauteur dépassant les 45 cm par rapport au sol. Pour plus d’informations, vous pouvez faire appel à Alubat spécialiste de garde-corps en haute savoie !

3. Les différents types de fixation de rambardes ; comment les choisir ?

La fixation d’un garde-corps exige de respecter des processus stricts afin de garantir la sécurité des utilisateurs. Différentes options sont disponibles pour l’installation. Des contraintes techniques peuvent en revanche obliger l’installateur à privilégier une technique de pose à une autre.

 

Les différents types de fixation

 

Fixation par scellement chimique : 

L’une des méthodes couramment utilisées consiste à employer un procédé chimique pour fixer le garde-corps. On parle alors de fixation par scellement chimique. L’intervention consiste à procéder à une injection dans la dalle d’une résine synthétique. Cette technique présente l’avantage d’être particulièrement efficace, car elle permet de mettre en place des fixations très solides.

 

Fixation sur muret :

Pour les installations situées en extérieur, on privilégie la fixation sur muret. La pose ici implique de respecter les normes en vigueur. En effet, après la pose, le garde-corps doit faire au moins un mètre. Cette mesure inclut la hauteur du muret lui-même. La pose consiste à fixer la structure sur un muret déjà existant.

 

Fixation sous-dalle :

La fixation sous-dalle constitue une option intéressante pour la réhabilitation d’immeubles anciens. Dans ce cas, le garde-corps est fixé sous la dalle. C’est ainsi l’occasion d’assurer un dégagement complet de la surface supérieure de la dalle.

 

Fixation à l’anglaise ou en nez de dalle :

La pose en nez de dalle ou fixation à l’anglaise peut être privilégiée pour le garde-corps en aluminium. Malgré une pose délicate, elle présente l’avantage d’être moderne. De plus, cette technique concilie sécurité et esthétique. Elle permet de garder tout l’espace supérieur de la surface du balcon terrasse. Le principe consiste à fixer la barrière de protection contre l’épaisseur de la dalle.

 

Fixation en auto-portée :

En cas d’impossibilité à visser l’installation, on opte pour la fixation en autoportée. L’idée ici est de procéder à la pose, donc sans ancrage, du garde-corps sur la dalle. Un système de contrepoids monté à côté de la structure servira ensuite de maintien.

 

Fixation sur plat de dalle ou à la française :

Sinon, la recherche d’une installation très solide oriente votre choix vers la fixation sur plat de dalle ou à la française. Certes, ce type de pose rend inutilisable la surface qui va accueillir le garde-corps. Celle-ci devient en effet inaccessible. Cependant, il s’agit là de la méthode la plus sûre pour garantir la sécurité de l’installation. Les garde-corps montés avec cette technique sont à ancrer directement sur la surface horizontale de la dalle.

 

Fixation entre-tableaux :

Finalement, il y a la fixation entre-tableaux ou fixation entre-murs qui est préconisée pour les barrières de protection d’un seul tenant. L’installation implique d’appuyer le garde – corps en aluminium contre la surface verticale des murs.

Quelle fixation pour un garde-corps solide et sécurisé ?

 

Choisir la fixation de son garde-corps implique de bien étudier les possibilités d’installation. Par exemple, l’existence de deux murs assez solides permet d’adopter la fixation entre-murs. Dans le cas d’un bâtiment de l’époque, la fixation sous-dalle reste le meilleur choix. En tout cas, l’intervention d’un expert permet de déterminer lequel parmi le différent type de pose est le plus adapté. 

Côté matériau, le garde-corps aluminium apparaît comme le choix judicieux pour un bon rapport qualité/prix. Proposé à quelques centaines d’euros le mètre linéaire, il promet esthétique et durabilité. De plus, ce type de garde-corps autorise différents types de poses, de quoi moderniser une habitation à coût maîtrisé.